C’est vrai si vous n’utilisez pas votre voiture, mais faux si vous l’utilisez !

Il est vrai que les émissions de CO2 lors de la production d’un véhicule électrique sont plus élevées que pour un véhicule à moteur à combustion, mais cela est largement compensé pendant le cycle de vie du véhicule. Le nombre exact de kilomètres est difficile à calculer, car les émissions de CO2 varient lors de la fabrication d’un véhicule, de sa batterie et de son utilisation, en fonction du lieu de production et du matériel, ainsi que du mix énergétique pendant l’utilisation.

L’article de Bloomberg intitulé « The Lifecycle Emissions of Electric Vehicles » présente les résultats d’une étude sur les émissions totales de CO2 des véhicules à combustion et des véhicules électriques produits en 2020 et parcourant 250 000 km. Le graphique suivant montre les émissions de CO2 émises pendant la construction des véhicules, la production des batteries et l’utilisation.

« Les émissions de CO2 sur le cycle de vie des voitures électriques à batterie du segment moyen produites en 2020 et utilisées pendant 250 000 km seraient entre 18 % et 87 % inférieures à celles des véhicules à moteur à combustion interne équivalents dans les cinq pays inclus dans ce rapport. Le seuil de rentabilité est beaucoup plus précoce en France, avec 25 000 km, contre 153 000 km en Chine. D’ici 2030, tous les pays verront ce point d’équilibre des émissions se produire beaucoup plus tôt. » *

*BloombergNEF (2021) : Les émissions du cycle de vie des véhicules électriques

Si vous voulez vérifier vous-même, vous pouvez utiliser le CARBONCOUNTER développé par le MIT Trancik Lab pour faire votre propre simulation avec votre véhicule actuel ou futur.