Les véhicules hybrides peuvent offrir plus de flexibilité à certains utilisateurs ayant des besoins de mobilité très élevés. Toutefois, en ce qui concerne les émissions de CO2, les véhicules hybrides ne constituent pas une alternative aux véhicules électriques purs.

Les mesures de pollution des véhicules hybrides rechargeables sont effectuées en laboratoire. Ces tests sont extrêmement irréalistes, comme le rapporte l’organisation européenne « Transport & Environment ».

Une fois que la batterie est déchargée, elle devient un poids mort, ce qui augmente la consommation de carburant du véhicule. Par exemple, le BMW X5, qui a été testé en laboratoire avec 32 g de CO2 par km, consomme en réalité 385 g de CO2 par km en conditions réelles !

Si vous souhaitez acheter un véhicule hybride rechargeable pour réduire votre empreinte carbone, vous devez bien réfléchir à votre mode d’utilisation. (Vous pouvez utiliser le CARBONCOUNTER développé par le MIT Trancik Lab pour comparer vos modèles préférés).